Agrégateur de contenus

angle-left Comment choisir le bon bouchon pour votre spiritueux
29 aprile 2020

Comment choisir le bon bouchon pour votre spiritueux

Tous les conseils de Tapì pour choisir le bouchon qui convient à votre produit

Choisir le bon bouchon pour fermer votre spiritueux est loin d'être simple. Il existe de nombreuses variables à considérer, à commencer par le type de produit que vous avez l'intention de fabriquer pour le public cible.

Avant de voir un à un tous ces paramètres, il est cependant nécessaire de faire un pas en arrière. Un bouchon n'est pas seulement une fermeture en soi, mais il doit être en mesure de conserver le liquide sans en affecter le gout et l'arôme. De plus, faisant partie intégrante de l'emballage, il ne peut et ne doit pas être laissé au hasard, mais doit être esthétiquement cohérent avec les autres éléments et avec le message que l'on désire transmettre aux clients potentiels.

Cela dit, voyons ensemble comment choisir le bon bouchon pour un distillat premium ou super premium.

 

Le type de produit

La première variable à prendre en considération est précisément le type de spiritueux que l'on envisage de produire. Dans le cas des liqueurs et spiritueux, la barrière à l'oxygène n'est pas le facteur déterminant, mais il doit en tout cas être à même de protéger la bouteille de toute contrainte extérieure, comme par exemple les températures élevées. Ce phénomène spécifique mérite une considération importante car il est possible que le liquide se dilate avec la chaleur, ce qui augmente la pression présente dans l'espace entre le liquide et le bouchon, et peut causer des dommages esthétiques et une fuite du contenu. De plus, comme il a été mentionné dans l'introduction, un bouchon doit toujours garantir l'absence d'interférence avec le liquide, ainsi que contribuer à l'esthétique générale du produit.

Dans le segment des spiritueux premium et super premium, les bouchons à tête garantissent l'équilibre parfait entre esthétique et performance technique. Et c'est précisément dans cette catégorie que Tapì a créé et renforcé son positionnement depuis plus de 20 ans. Ce type de bouchon doit son nom à sa forme car il est doté d'un corps qui s'adapte à l'intérieur du col de la bouteille et d'une tête, à savoir la partie externe qui n'entre pas en contact avec le liquide.

Ce type de forme permet de produire des têtes en n'importe quel matériau. Le bois, le plastique, l'aluminium, la céramique sont parmi les plus utilisés chez Tapì, mais nous pouvons également concevoir des projets spéciaux sur demande, ou utiliser des méthodes de production innovantes, comme par exemple Abor qui prévoit la récupération des déchets de distillation pour la création du bouchon du produit lui-même. Elles peuvent évidemment être personnalisées en termes de couleur, d'impressions, de gravures, de reliefs, de gravures au laser, de marquage au feu et d'inserts de toutes sortes.

 

Quant au corps, les matériaux peuvent également être différents : ceux que nous utilisons le plus sont des polymères (ou bio-polymères) synthétiques, l'idéal pour éviter les problèmes de transfert de matériau qui peuvent survenir par exemple avec le liège s'il est combiné à des spiritueux clairs.

L'alcool, agissant comme solvant, est en mesure d'extraire une grande quantité de polyphénols du liège, en particulier des tanins, qui peuvent arriver à donner une couleur jaunâtre au liquide transparent, altérant ainsi le produit.

C'est pour cette raison que le corps synthétique reste parmi les plus utilisés. Cela ne signifie pas que le liège ne convient pas à la production du corps des bouchons à tête, en effet, chez Tapì, nous l'utilisons surtout lorsqu'il s'agit de spiritueux foncés et généralement vieillis. Alternativement, comme toujours, il y a la voie du milieu qui, dans ce cas spécifique, s'appelle micro-aggloméré. Cette solution « hybride » est une sorte de compromis entre le liège et le matériau synthétique.

 

Le contexte et le public cible

Comme déjà mentionné, le bouchon est un élément très important de l'emballage. Dans le segment de marché des spiritueux premium et super premium, il est donc primordial de choisir un bouchon en mesure de combiner fonctionnalité et design. C'est alors qu'entrent en ligne de compte les variables du contexte et du public cible.

Ce concept, en particulier, se marie avec la perception qualitative du produit. L'emballage, dans son ensemble, est un levier d'achat considérable, c'est pourquoi il est fondamental que les différents éléments qui le composent soient cohérents les uns avec les autres et expriment des messages importants de la part de la marque.

Par exemple, un spiritueux produit selon des méthodes durables, avec des matières premières sélectionnées et particulièrement attaché à la nature de son terroir pourrait utiliser un bouchon créé selon Abor, le processus de production conçu par Tapì permettant de récupérer les déchets de distillation qui, sinon, seraient éliminés. Cela ouvrirait de nombreuses portes au storytelling, à savoir à la narration du produit à commencer par son origine, sans oublier la très grande valeur ajoutée par le concept de design écologique qui sous-tend la méthode de production. Dans le même temps, un produit positionné dans le segment du luxe, avec un emballage élégant et raffiné, peut très bien être coordonné avec un bouchon à tête en céramique, pourquoi pas décoré d'un effet craquelé.

 

 

Le contexte est donc, nous l'avons compris, vraiment important pour positionner au mieux un produit au sein de sa niche de marché et la perception de la valeur transmise au public est également fondamentale pour décréter, ou non, le succès d'une liqueur ou d'un spiritueux.

 

La bouteille

Le choix du bon bouchon dépend également de la bouteille qui contiendra le spiritueux. Afin d'obtenir une plus grande étanchéité, la meilleure façon de prendre une décision est de tester des échantillons directement sur la bouteille pleine.

Si ce n'est pas possible, il est nécessaire de partir des projets techniques du verrier qui produit la bouteille, généralement joints au moment de l'achat.

Ces indications générales garantissent l'étanchéité maximale en évitant les fuites de liquide. D'autres facteurs peuvent évidemment influencer la sélection, comme par exemple la conformation du col de la bouteille. Pour cette raison, le conseil de tester un échantillonnage avant d'arrêter son choix reste primordial.

 

Pour conclure

Les recommandations ci-après sont des indications fournies sur la base de notre expérience. Dans tous les cas, nous vous suggérons d'évaluer tous les éléments et facteurs impliqués : bouteille, type de produit, niveau de remplissage et emballage dans son ensemble.

 

Contactez-nous pour recevoir les conseils de l'un de nos responsables de zone.

Actifs associés