Agrégateur de contenus

angle-left La conception d'emballage pour éviter déchets, gaspillages et émissions
16 settembre 2020

La conception d'emballage pour éviter déchets, gaspillages et émissions

L'ensemble de l'industrie de l'emballage a aujourd'hui une énorme responsabilité pour contribuer à sauver la planète de l'invasion du plastique et des déchets. Voyons ce qui est en train de changer.

 

La crise sanitaire résultant de la COVID-19 a ralenti la surexploitation des ressources naturelles mais nous avons tout de même vécu le Jour du Dépassement de la Terre le 22 aout 2020. Avec certes plus de trois semaines de retard par rapport à 2019, cette journée a marqué l'épuisement des ressources naturelles que la planète met annuellement à disposition. En pratique, à l'heure actuelle, c'est comme si l'humanité avait besoin de 1,6 planètes pour répondre à ses besoins.

De nombreux consommateurs sont de plus en plus préoccupés par l'impact négatif de l'homme sur la planète : les émissions excessives de carbone, le changement climatique et l'infinité de plastique qui pollue les mers et les océans sont les problèmes majeurs (mais pas les seuls) auxquels l'humanité entière est confrontée ces dernières années.

La plupart des difficultés proviennent du mode de vie consumériste et capitaliste auquel nous sommes habitués, qui alimente l'obsession d'acheter des biens ne respectant pas toujours l'environnement.

La mode rapide et l'électronique sont deux des principaux secteurs coupables. Le Royaume-Uni, par exemple, a la plus forte consommation de vêtements neufs en Europe, avec environ 23 millions de vêtements jetés dans des décharges en 2017.

Et, bien qu'il ne soit pas dans le collimateur, l'univers des boissons s'adapte depuis des années à la recherche de solutions de plus en plus durables pour l'environnement. Chez Tapì également, nous essayons d'apporter notre contribution en investissant dans la recherche et en expérimentant de nouvelles technologies et processus de production qui consentent de suivre des flux de travail optimisés avec moins de gaspillage. Ils permettent également de créer des bouchons durables à partir de matières premières végétales ou en réutilisant les déchets. Nous avons voulu donner un nom à toutes les bonnes pratiques de l'entreprise et à tout ce qui pour nous est lié au développement durable, qui fait partie de notre ADN d'entreprise : LEI – Low Environmental Impact.

 

Le rôle du consommateur à l'ère de la durabilité

Depuis que le développement durable a commencé à être une valeur ajoutée, de nombreuses entreprises ont décidé de suivre cette tendance en optant pour des emballages écologiques. À ce jour, cependant, créer des emballages respectueux de l'environnement n'est plus seulement une tendance mais une nécessité pour l'humanité et pour la planète.

En outre, des recherches récentes montrent que l'emballage durable est l'un des principaux influenceurs des décisions d'achat. Environ 80 % des consommateurs, notamment dans la génération des Milléniaux, sont disposés à dépenser plus pour acheter auprès d'entreprises qui respectent les principes d'éthique et de durabilité environnementale.

 

Comment la conception des emballages peut-elle contribuer à lutter contre le changement climatique et les gaspillages ?

L'ensemble de l'industrie de l'emballage a considérablement évolué au cours des vingt dernières années car une plus grande attention a été accordée à la facilité d'utilisation pour le consommateur final, au design et à l'aspect pratique.

L'image de marque et le style représentaient autrefois les seuls défis des concepteurs d'emballages, tandis que d'autres facteurs tels que l'efficacité et le respect de l'environnement entrent désormais en ligne de compte. Nous pouvons donc affirmer avec certitude qu'il existe une conscience partagée dans l'ensemble de l'industrie des boissons : des producteurs aux designers, jusqu'au client/consommateur.

Pour les entreprises spécialisées dans la production d'emballages, cela signifie une plus grande innovation et un abandon des solutions « taille unique », pour passer à un emballage personnalisé et étudié au cas par cas avec et pour le client. D'un autre côté, cela signifie plus de potentiel pour les produits spéciaux et les acheteurs pourraient être prêts à payer plus pour les avoir.

Mais comment les concepteurs d'emballages pourraient-ils réellement contribuer à lutter contre le changement climatique et l'invasion des déchets plastiques ? Voyons cela ensemble.

 

Tenir compte des « R » de la conception d'emballage

L'emballage, au moins jusqu'à il y a quelque temps, était composé d'un ensemble d'éléments peu durables. Dernièrement, en revanche, on assiste à la mise en œuvre du paradigme des R de la durabilité : un concept de pensée écologique qui englobe nos principes de base en constante évolution : Reduce, Reuse et Recycle (Réduire, Réutiliser, Recycler). Le but de cette théorie est de sensibiliser, prévenir les gaspillages et préserver les ressources naturelles.

Chez Tapì, au cours des dernières années, nous avons adopté cette philosophie pour améliorer les processus de production et concevoir de nouveaux bouchons durables afin de permettre aux marques qui les adoptent de mieux exprimer leurs valeurs.

 

Analyser le cycle de vie réel des matériaux d'emballage

L'analyse du cycle de vie des emballages est un problème sérieux car il est difficile d’évaluer l'impact environnemental réel des différentes formes d'emballages.

Prenons, par exemple, une canette en aluminium et comparons-la avec une bouteille en verre. L'aluminium consomme plus d'énergie lors de la production initiale mais le recyclage est très efficace. Dans le même temps, le verre consomme moins d'énergie lors de la production mais le recyclage consiste à faire fondre le contenant. Cependant, si la bouteille est seulement lavée et réutilisée, l'efficacité énergétique s'avère supérieure au recyclage de la canette.

 

Faire attention aux facteurs règlementaires

Les facteurs règlementaires servent de support et un certain nombre de pays adoptent ou ont adopté des protocoles qui auront un impact direct ou indirect sur les choix d'emballage : du recyclage à la réduction de l'empreinte carbone.

En gardant ces points à l'esprit, toutes les mesures incitatives sont alignées pour réaliser de plus grands progrès en termes de réduction du gaspillage, d'amélioration de la durée de vie du produit et de l'expérience du consommateur final. En bref, moins de déchets signifie moins de couts pour les producteurs et pour l'environnement.

 

Pour conclure

Dans l'ensemble, le secteur de l'emballage connait un changement très positif et les concepteurs se lancent dans des expérimentations de plus en plus innovantes pour répondre aux besoins d'un marché (et d'un monde) en constante évolution.

Chez Tapì également, nous n'avons de cesse de trouver de nouvelles solutions durables dédiées au marché des boissons premium et super premium.

 

 En savoir plus

Actifs associés